Le blog de ThinkInnovation

La photographie d’immobilier

Mettre en valeur un produit immobilier, que ce soit une maison, une pièce ou un couloir est un exercice qui peut se révéler compliqué. Voici quelques "trucs" que nous avons appris. (Photographie d’illustration : Chrystèle Martin - Valeur d’Intérieur)

Un billet publié le 14 août 2013 par Marie-Cécile Paccard.

Un billet qui parle d’immobilier ? Non, ThinkInnovation ne change pas de secteur d’activité : nous continuons à travailler sur le web ! Mais cela ne nous empêche pas d’apprendre chaque jour, notamment à travers les projets que nous réalisons pour nos clients.

Quand on vend / loue un appartement ou une maison, un éternel problème se pose : il faut présenter son produit sous le meilleur jour. J’ai souvent déménagé depuis mon arrivée à Lyon, et à chaque fois que je jette un œil sur des annonces immobilières, les trois quarts des visuels m’inspirent cette impression fatale : "quel gâchis, cette photo ne rend vraiment pas honneur à l’appartement. Et dire qu’il aurait suffi de désactiver le flash..."

C’est en travaillant sur le contenu du site de Chrystèle Martin, directrice de Valeur d’Intérieur que j’ai ressenti le besoin de me renseigner sur ce sujet épineux. Chrystèle exerce un métier fantastique : elle est l’œil expert qui décèlera le potentiel d’un bien et réussira à l’optimiser. Sur son site web, elle souhaite montrer ses réalisations, mais obtenir un bon rendu photographique peut se révéler compliqué selon les circonstances. Comment mettre en valeur une cuisine exigüe ? Comment photographier sous son meilleur jour un couloir étroit ? Pour lui prodiguer quelques conseils, et pour ma culture personnelle, je me suis penchée sur la question : car être designer web, c’est maîtriser la conception de chaque composante d’un projet, et la réalisation de visuels en fait pleinement partie.

Le matériel

Attention, je ne vais pas vous conseiller d’investir des milliers d’euros dans un boîtier photo professionnel : cet article s’adresse à tous, l’objectif étant d’améliorer le futur cliché en tirant parti du matériel à portée.

Que votre appareil soit compact, bridge, boîtier reflex (ou même un simple smartphone), dirigez-vous vers celui qui vous fera bénéficier du plus grand angle. Un grand angle, c’est un objectif à courte focale, en dessous de 50mm, qui représente le minimum pour de la photographie immobilière. Si vous disposez d’un boitier reflex, il est intéressant d’investir dans un objectif en dessous de 20mm. Pour repérer l’angle d’un objectif, reportez-vous aux mentions inscrites autour de la lentille externe :

Un appareil photo compact, dont la focale est de 23,7mm maximum.

La prise de vue

Et voici ces quelques conseils en application :
Avant, la photo est ramassée, le fond est noirci, et le premier plan est trop éclairé, ne rendant pas la sensation de profondeur.
Après, on se représente beaucoup mieux la pièce, celle-ci nous parait plus spacieuse.

La retouche

En fonction du matériel que vous utiliserez, votre cliché nécessitera plus ou moins de retouche. Les conseils qui suivent tenteront de s’adapter aux moyens de chacun.

Essayons maintenant de photographier une salle de séjour : celle-ci est assez spacieuse, son plafond est sombre, la lumière d’ambiance met en valeur les meubles, c’est ce que nous souhaitons préserver. Prenons le cliché suivant comme exemple :
Le plafond de la pièce est presque invisible. On distingue très peu la décoration, et une chape sombre plombe l’ambiance. Un point central trop éclairé déséquilibre le tout.

Nous allons maintenant jeter un œil à une technique photographique un peu spéciale, souvent décriée, mais idéale pour obtenir un bon rendu dans notre cas. C’est la technique de l’imagerie à grande gamme dynamique, ou "HDR" : je ne rentrerai pas dans les détails techniques ou scientifiques, mais la plage dynamique d’une photo représente l’écart entre les ombres et les points de lumière dans l’image. La technique HDR présente l’avantage de combiner plusieurs clichés pour produire une image équilibrée, qui mettra en valeur des détails qui ne peuvent pas apparaître sur un cliché classique.

Au préalable, vous aurez installé votre matériel sur votre trépied, et pris entre deux et trois clichés de la pièce : un sous-exposé, un à exposition normale, et un surexposé.
Dans un logiciel adapté (Adobe Photoshop pour les experts, ou Luminance HDR pour les néophytes), nous allons superpositionner les différentes expositions, jusqu’à trouver l’équilibre parfait :

Le résultat met beaucoup plus en valeur les détails importants qui donnent tout son charme à la pièce, tout en gardant une apparence naturelle.

Toutefois, n’abusez pas trop des possibilités de la technique HDR : le naturel de votre cliché peut disparaître en un éclair.

Si vos capacités techniques vous le permettent, vous pouvez retoucher "à la main" vos clichés, et corriger les perspectives, ou faire ressortir les éléments importants, pour donner un caractère plus pro à vos photos. C’est ce que j’ai fait pour Valeur d’Intérieur, notamment sur ce cliché de séjour :

Conclusion

Pas besoin de moyens énormes pour réussir vos clichés d’immobilier : en respectant quelques conseils de base (positionnement de l’appareil, angle de prise de vue...), il est tout à fait possible d’obtenir un résultat respectable. Mais si vous avez besoin d’une qualité parfaitement professionnelle, rappelez-vous qu’un photographe de métier sera l’expert indiqué pour réaliser des clichés qui rendront honneur à votre travail.

Merci à Emmanuel Rézé (Flickr) pour la relecture.
Photographie du séjour par Ray Soares.

Ce billet est classé dans .

Partager sur Twitter

Commentaires

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vous êtes sur le blog de ThinkInnovation

Nous créons des solutions qui satisfont nos clients et partenaires.

Nous avons une vraie philosophie : « Care, Connect, Crystallize ».

Retrouvez nous sur Twitter !